0
Votre panier est vide.
Aller au panier


Le vin nature, c’est quoi ?

Définir le vin naturel c’est revenir à l’essence même du vin : « jus de raisin fermenté ».

grappe de raisins naturels

Antonin Iommi-Amunategui, créateur du blog No Wine is innocent et auteur d’ouvrages tel que le « Manuel pour s’initier au vin naturel », compare le vin nature à « un chien fou sans laisse ni muselière chimique »

Tandis que le vin conventionnel tolère pas loin de 70 additifs (parmi lesquels, les fameux sulfites) et techniques de modification du vin, le vin nature lui, se veut sans maquillage : on n’ajoute rien, on n’enlève rien !

Rajoutons qu’il s’agit d’un vin vivant :  le vin évolue constamment, il connaît des jours moins bons et des jours meilleurs. Chaque bouteille est différente et raconte sa propre histoire.

Pour comprendre les différences entre vins bios, vins biodynamiques et vins naturels, rendez-vous sur notre précédent article


Comment servir et déguster un vin nature ?

Le vin naturel est avant tout un vin convivial, accessible. Exit les discours pompeux au moment de la dégustation.

dégustation vin naturel

En revanche, voici quelques infos à connaître :

SERVICE

Le vin peut présenter du gaz. Le CO2, fabriqué lors de la fermentation alcoolique, n’est pas (toujours) retiré au moment de la mise en bouteille. Cet antioxydant naturel remplace ainsi les sulfites.

Carafez vos vins naturels minimum 30 minutes (la durée augmente selon le type de vin) avant de les servir. Ainsi, le gaz s’échappera et le vin exprimera tout son potentiel – ses arômes, sa texture – plus rapidement.

Si vous n’avez pas de carafe, vous pouvez simplement secouer la bouteille.

DEGUSTATION

Le visuel

Le vin nature est souvent trouble car non filtré ni collé. Il préserve ainsi un tas de microorganismes qui contribuent à sa complexité.

L’olfactif

Le vin doit avant tout sentir bon, logique non ? L’intensité des arômes augmentera avec l’aération.

– Si vous sentez une odeur type œuf pourri, rien de grave, il s’agit d’une réduction. En gros, votre vin manque d’oxygène. Un simple coup de carafe la fera disparaître !

– Si d’autres odeurs désagréables prédominent (bouchon, vinaigre, écurie…), c’est que le vin présente un défaut.
A ce sujet, je vous recommande l’article de Miss Glouglou, publié sur Le Monde

Le goût

Il est difficile de décrire un goût en particulier, chaque vin étant différent. En revanche, on peut citer parmi les poins communs des vins natures leur côté digeste, frais et pur.


Peut-on conserver un vin naturel ?

conservation vin naturel

La réponse est OUI ! Contrairement aux idées reçues, le vin naturel peut se conserver, sous réserve bien entendu qu’il soit stocké dans de bonnes conditions. Surtout :

– Évitez les écarts importants de température. Ça va de soi, l’été, on n’emmène pas la bouteille de rosé sur la plage en plein soleil.

– Gardez vos bouteilles à l’abri de la lumière

– Et à l’abri de fortes odeurs

La durée de conservation varie en fonction de la vinification, de la provenance et des caractéristiques du vin : présence élevée de tanins, d’acidité, qualité (très important !) de la matière première etc.

AVEC OU SANS SULFITES

Les théories quant à l’impact des sulfites sur la conservation du vin se contredisent : si la tendance porte à croire qu’ils allongeraient la durée de vie du vin, d’autres théories montrent que les sulfites nuiraient à son vieillissement.

LES CYCLES DU VIN

Comme je le disais plus haut, les vins vivants évoluent avec le temps. Michel Guignier, vigneron nature réputé du Beaujolais, explique : « comme l’homme, les vins natures sont, dans leur jeunesse, plus fous, plus instables. Avec le temps, ils s’harmonisent, s’assagissent, les changements de caractère sont moins marqués » C’est pour cette raison que le vigneron en question attend plusieurs années avant de mettre en vente ses cuvées.
De vrais coups de cœur bientôt disponibles sur Des Racines au Verre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *