Sylvain Bock
Ajouter à ma liste d'envies

Ella m’a serré

Ella m’a serré, premier blanc de macération de Sylvain Bock à découvrir absolument ! Une macération d’une semaine de Sauvignon blanc (75%) et de Chardonnay (25%). Rond, suave, il délivre un savoureux parfum de verveine et d’orange et dévoile de jolis amers en finale. Vin naturel idéal pour accompagner une cuisine exotique.

17,50

État : 12 en stock

  • vignerons
    engagés
  • vins
    sains
  • livraison
    flexible

Ella m’a serré, premier blanc de macération de Sylvain Bock à découvrir absolument ! Une macération d’une semaine de Sauvignon blanc (75%) et de Chardonnay (25%). Rond, suave, il délivre un savoureux parfum de verveine et d’orange et dévoile de jolis amers en finale. Vin naturel idéal pour accompagner une cuisine exotique.

région :
Vallée du Rhône Sud
type de culture :
bio, naturel
appellation :
Vin de France
vinification :
macération d'une semaine de Sauvignon blanc et de Chardonnay
couleur :
blanc de macération
élevage :
cuve inox
millésime :
2020
aromatique :
orange, verveine
cépage :
Chardonnay, Sauvignon blanc
équilibre :
ample, rond
degré d'alcool :
13°C
Accords mets & vins :

Cuisine exotique telle que : tajines, cuisine thaï et vietnamienne. Idée recette

Garde :

jusqu'à 5 ans

°C de service :

10 - 12°C

Carafage :

ouvrir 30 minutes avant de servir

Occasions :

A la bonne franquette, Cuisine du Dimanche

Les intrants :

Produits ajoutés
par le vigneron dans le vin

Sylvain Bock élabore des vins naturels, sans intrants oenologiques et sans traitements (ni collage ni filtration), dans le respect le plus total du terroir.

Vins conventionnels
Vins conventionnels :

Taux SO2 total admis (mg/l)

200
Ce vin
Ce vin :

Taux SO2 total (mg/l)

‹10

Nous sommes le 11 janvier 2021, à Alba-La-Romaine, village pittoresque ardéchois où Sylvain Bock élabore ses vins. La vue dégagée depuis la cave est splendide, bien que glaciale ce jour-là. Mistral, température avoisinant les 2°C, des conditions pas vraiment optimales pour déguster, mais qu’importe, le jeu en vaut la chandelle.

On commence par se raconter nos parcours de vie. Sa formation initiale dans les langues, comme moi. Puis à l’âge de 30 ans, une reconversion dans le vin, une passion familiale. Il est né à Ampuis, terre de Côte Rôtie, alors disons qu’il a “baigné” là-dedans.

J’étais confronté à deux mondes opposés : d’un côté un enseignement académique (BTS viti-oeno) où on t’apprenait à (mal)traiter les vignes et les vins et de l’autre, mon expérience personnelle, avec des découvertes de vins nature, sans intrants“.

En savoir plus sur Sylvain Bock

vous aimerez peut-être aussi…