Mas de l'Escarida
Ajouter à ma liste d'envies

Sople e Joios

Souple et joyeux, deux qualificatifs qui décrivent ce vin naturel à merveille ! Un 100% Gamay ultra gourmand, qui libère en bouche un goût réconfortant de fruits rouges mûrs. Un vin nature digeste, soyeux que vous pourrez savourer entre amis, à l’apéritif , sur une planche de fromages et de charcuteries, par exemple !

11,90

État : 8 en stock

  • vignerons
    engagés
  • vins
    sains
  • livraison
    flexible

Sople e Joios, « Souple et joyeux » en occitan, deux qualificatifs qui décrivent ce vin naturel à merveille ! Un 100% Gamay ultra gourmand, qui libère en bouche un goût réconfortant de fruits rouges mûrs. Un vin nature digeste, soyeux que vous pourrez savourer entre amis, à l’apéritif , sur une planche de fromages et de charcuteries, par exemple !

région :
Vallée du Rhône Sud
type de culture :
naturel
appellation :
Vin de France
vinification :
macération carbonique sèche, sans jus
couleur :
rouge
élevage :
cuve inox
cépage :
Gamay
aromatique :
fruits rouges
millésime :
2020
équilibre :
digeste, gourmand
degré d'alcool :
14°C
Accords mets & vins :

apéritif, planche de fromages peu affinés et charcuterie. Idée recette 

Garde :

jusqu'à 3 ans

°C de service :

14 - 15°C

Carafage :

ouvrir 30 minutes avant de servir

Occasions :

On planche sur l’apéro, A la bonne franquette

Les intrants :

Produits ajoutés
par le vigneron dans le vin

Laurent Fell vinifie ses vins de façon naturelle, sans intrants, sans sulfites

Vins conventionnels
Vins conventionnels :

Taux SO2 total admis (mg/l)

150
Ce vin
Ce vin :

Taux SO2 total (mg/l)

0

La route qui mène à Sanilhac est sinueuse, grimpante et sauvage. On est ici sur les contreforts des Cévennes ardéchoises, dans un environnement naturel isolé, à 500 m d’altitude.

Malgré le temps pluvieux, on ressent chez Laurent et Anne quelque chose de lumineux, de chaleureux. Anne, alias « Nanou » pour les intimes, est en train de mettre en bouteille une eau de vie de framboises. « Il s’agit d’une reconversion », me dit-elle.
Tout commence en 2017 lorsqu’ils perdent plus de la moitié de leur récolte, à cause de la grêle et du gel. Un gros coup dur. Se diversifier apparaît alors comme une solution pour mieux faire face à ces années compliquées.

En savoir plus sur Laurent Fell