Mas de l'Escarida
Ajouter à ma liste d'envies

Fai Virar Rosé

Fai Virar, « Fais tourner » en occitan. Oui, vous vous ferez volontiers tourner ce rosé 100% Gamay, intensément gorgé de petits fruits rouges, avec des notes florales. Issu de jus de gouttes de macérations carboniques, il arbore une couleur framboise éclatante et foncée que l’on adore.
Un rosé de caractère, intense, qui accompagnera parfaitement cet été grillades, volailles rôties et salades composées !

11,30

État : 6 en stock

  • vignerons
    engagés
  • vins
    sains
  • livraison
    flexible

Fai Virar, « Fais tourner » en occitan. Oui, vous vous ferez volontiers tourner ce rosé 100% Gamay, intensément gorgé de petits fruits rouges, avec des notes florales. Issu de jus de gouttes de macérations carboniques, il arbore une couleur framboise éclatante et foncée que l’on adore.
Un rosé de caractère, intense, qui accompagnera parfaitement cet été grillades, volailles rôties et salades composées !

région :
Vallée du Rhône Sud
type de culture :
naturel
appellation :
Vin de France
vinification :
jus de goutte issu des macérations carboniques
couleur :
rosé
élevage :
cuve inox
cépage :
Gamay
aromatique :
épices, fruits rouges
millésime :
2020
équilibre :
frais, gourmand
degré d'alcool :
13°C
Accords mets & vins :

tapas méditerranéennes, salades composées, pâtes. Idée recette 

Garde :

jusqu'à 2 ans

°C de service :

8 - 10°C

Carafage :

pas nécessaire

Occasions :

On planche sur l’apéro, A la bonne franquette

Les intrants :

Produits ajoutés
par le vigneron dans le vin

Laurent Fell, artisan vigneron en Ardèche, élabore ses vins sans intrants, sans sulfites.

Vins conventionnels
Vins conventionnels :

Taux SO2 total admis (mg/l)

200
Ce vin
Ce vin :

Taux SO2 total (mg/l)

0

La route qui mène à Sanilhac est sinueuse, grimpante et sauvage. On est ici sur les contreforts des Cévennes ardéchoises, dans un environnement naturel isolé, à 500 m d’altitude.

Malgré le temps pluvieux, on ressent chez Laurent et Anne quelque chose de lumineux, de chaleureux. Anne, alias « Nanou » pour les intimes, est en train de mettre en bouteille une eau de vie de framboises. « Il s’agit d’une reconversion », me dit-elle.
Tout commence en 2017 lorsqu’ils perdent plus de la moitié de leur récolte, à cause de la grêle et du gel. Un gros coup dur. Se diversifier apparaît alors comme une solution pour mieux faire face à ces années compliquées.

En savoir plus sur Laurent Fell