Domaine des Miquettes
Ajouter à ma liste d'envies

Saint Joseph

Loin de l’opulence, ce Saint Joseph 2018 du domaine des Miquettes se distingue par son élégance. Une pure Syrah élevée 1 an en amphores de terre cuite. Structurée certes, mais sur la fraîcheur, la pureté, la finesse, l’expression franche du fruit, avec une finale poivrée et minérale. Pour les plus patients, vous pourrez l’attendre jusqu’à 10 ans sans problème !

28,00

État : 10 en stock

  • vignerons
    engagés
  • vins
    sains
  • livraison
    flexible

Loin de l’opulence, ce Saint Joseph 2018 du domaine des Miquettes se distingue par son élégance. Une pure Syrah élevée 1 an en amphores de terre cuite. Structurée certes, mais sur la fraîcheur, la pureté, la finesse, l’expression franche du fruit, avec une finale poivrée et minérale. Pour les plus patients, vous pourrez l’attendre jusqu’à 10 ans sans problème !

région :
Vallée du Rhône Nord
type de culture :
bio, naturel
appellation :
Saint Joseph
vinification :
Macération en amphores. Levures indigènes.
couleur :
rouge
élevage :
1 an en amphores.
millésime :
2018
aromatique :
fruits noirs, minéral, poivré
cépage :
Syrah
équilibre :
élégant, structuré
coupcoeur
coupcoeur
Accords mets & vins :

tajine d’agneau, magret de canard au miel et aux épices. Idée recette

Garde :

jusqu'à 10 ans

°C de service :

15 - 16°C

Carafage :

2 heures avant de servir

Occasions :

Cuisine du Dimanche, Donne-moi ta main

Les intrants :

Produits ajoutés
par le vigneron dans le vin

Paul Estève et Chrystelle Vareille, pionniers du vin naturel en Ardèche du Nord, réalisent des vinifications en levures indigènes, sans aucun intrants et sans sulfites ajoutés. Les vins ne sont ni collés ni filtrés.

Vins conventionnels
Vins conventionnels :

Taux SO2 total admis (mg/l)

150
Ce vin
Ce vin :

Taux SO2 total (mg/l)

‹10

Chrystelle Vareille et Paul Estève, à l’origine du domaine des Miquettes, sont considérés comme les « papas » du vin nature du coin. Un coin de nature paisible, sur la commune de Cheminas dans le Nord de l’Ardèche. A mon arrivée, ils reviennent tout juste d’une journée intense de pioche dans les vignes, dans le but d’aérer les sols. Mal au dos, aux mains, aux jambes. Ici, tout est fait à la main, pas de place à la mécanisation.

Paul et Chrystelle me montrent ce qu’ils appellent leur salle aux trésors : une pièce remplie d’amphores enterrées, de laquelle émane une énergie particulière. Le lien avec la terre est maintenu et les températures sont stabilisées tout au long de la vinification.
Le couple m’explique leur coup de coeur pour la Géorgie, berceau de la viticulture. Ce voyage, comme un retour aux sources, a profondément marqué leur approche du vin.

En savoir plus sur Paul et Chrystelle

vous aimerez peut-être aussi…