0
Votre panier est vide.
Aller au panier


Troisième génération de la maison familiale

Julie, Charlotte et Valentin De Sousa forment la troisième génération de la maison de Champagne De Sousa. « C’est pas beaucoup quand on compare avec d’autres maisons installées depuis des centaines d’années » soulève Julie.

troisième génération - champagne de sousa

Les De Sousa sont d’origine portugaise. Leur arrière grand-père, Manuel, est appelé à combattre auprès des poilus, à l’occasion de la première guerre mondiale.

Après la guerre, il trouve du travail en Champagne et appelle ses quatre enfants à venir le rejoindre.
Parmi eux, Antoine. Celui-ci se marie avec une certaine Zoémie Bonville, issue d’une famille vigneronne installée depuis plusieurs générations. Cette union va lier le destin des De Sousa à la production de champagne.
« C’est grâce à eux qu’on a pu devenir propriétaires de parcelles, autrement ça aurait été impossible » reconnaît Julie.

maison de champagne De Sousa


Précurseurs de la bio et de la biodynamie en Champagne

Leur papa, Erick De Sousa, reprend les rennes en 1986. Déjà adepte de l’agriculture biologique et biodynamique, il refuse à l’époque les labels. Ce n’est qu’en 2010 et 2013 qu’ils obtiendront les deux certifications, poussés par leurs importateurs. »Quand on voit que beaucoup de producteurs se revendiquent biodynamistes et ne travaillent pas proprement, on se dit que le label, c’est une façon de donner des garanties à nos clients.« 

Julie, Charlotte et Valentin, officiellement gérants depuis 2020, se sont répartis les rôles : Julie s’occupe du vignoble, Charlotte du commerce et Valentin des vinifications, même si en réalité « on se donne des coups de main dès que l’un ou l’autre en a besoin ».

julie de sousa - travail au cheval

Julie, les chevaux, c’est sa passion depuis toute petite. Alors ça lui a paru naturel de reprendre le travail du prestataire auquel ils ont fait appel jusqu’en 2019.
« Au départ, on travaillait les sols au cheval pour son côté pratique. La mécanisation était impossible dans plusieurs rangs. Puis on s’est rendu compte que ‘était hyper intéressant au niveau agronomique. Avec plus de biodiversité, des vignes en meilleure santé, des raisins de meilleure qualité.« 

Valoriser la diversité des terroirs

Côté terroir, on est ici à Avize, au coeur de la Côte des Blancs, sur des sols crayeux, qui donnent aux vins ce caractère minéral et fin. La volonté des trois frères et soeurs, c’est de montrer la diversité des terroirs. Casser l’idée que le Champagne aurait toujours plus ou moins le même goût. « Surtout avec notre approche peu interventionniste, on peut vraiment exprimer l’effet terroir.« 

Les premières fermentations se font à partir des levures indigènes. Les Champagnes ne sont ni collés ni filtrés. Seule une faible dose de soufre est ajoutée au moment de la mise en bouteille.


Les vins sont élevés minimum deux ans sur lattes « et après le dégorgement on attend 6 mois à 1 an avant la mise en vente, pour que le champagne ait le temps de digérer le dosage. »

Résultat, les champagnes De Sousa sont fins, harmonieux, dotés d’une agréable fraîcheur et minéralité que l’on doit à leur sol crayeux.

D’authentiques champagnes de terroir à découvrir sur Des Racines Au Verre :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *